Cartographie des emplois directement mobilisés par l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024

thumbnail of 04042019_Cartographie_des_emplois_Paris_2024Ces cinq prochaines années, des centaines de marchés seront publiés dans divers secteurs notamment la construction, l’organisation et le tourisme. Plus de 150 000 emplois seront mobilisés pour l’organisation des Jeux.

Dans le cadre des engagements du comité d’organisation Paris 2024 pour des jeux durables, solidaires et responsables, notamment sur le terrain de l’emploi et des opportunités économiques, la cartographie des emplois directement mobilisés constitue la première étape pour :

  • évaluer le volume des emplois directement mobilisés par les Jeux de Paris 2024 au cours de la période 2018-2024 afin d’identifier la temporalité des besoins
  • définir la répartition de ces emplois au sein de trois grands secteurs (construction, organisation, tourisme) concernés par l’organisation des Jeux et avoir une déclinaison par métiers
  • étudier les conditions permettant de répondre aux besoins en main d’œuvre et aux engagements pris en faveur de l’inclusion des personnes éloignées de l’emploi.

Cette étude constitue un outil de pilotage destiné permettant :

  • aux branches professionnelles d’identifier les volumes d’emplois mobilisés sur les secteurs qui les concernent, ainsi que les filières en tension pour anticiper les besoins en recrutement et en formation et de mobiliser des parcours de formation adaptés pour les salarié.e.s
  • aux acteurs de la formation d’identifier les besoins en formation liés aux Jeux, les parcours de préqualification nécessaires sur chacun des métiers des Jeux pour permettre aux demandeur.se.s d’emploi et aux salarié.e.s de se former ou de développer leurs compétences
  • aux acteurs de l’insertion et aux services publics de l’emploi de s’organiser pour préparer les publics en insertion aux opportunités d’emploi et de formation identifiées.

Grâce aux résultats de cette cartographie les premiers dispositifs ont été identifiés pour accompagner les TPE-PME, les entreprises de l’ESS et les publics éloignés de l’emploi :

  • D’ici 2022, la Région Île-de-France bénéficiera d’un investissement de l’Etat de plus d’un milliard d’euros, dans le cadre de son Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC). Le Pacte régional d’investissement signé le 4 avril 2019 par la Région et le Ministère du Travail est destiné à identifier les besoins convergents avec ceux des Jeux :
    • En 2019, 1 680 personnes seront formées aux métiers de l’hôtellerie et près de 1 300 à ceux du BTP
    • la Région Île-de-France lancera prochainement la plateforme QIOZ, destinée à la formation aux langues étrangères, permettant la montée en compétences des personnes qui souhaitent travailler à l’accueil des millions de touristes attendus  en 2024.
  • Une « task force » Pôle emploi sera déployée dans les prochains mois afin de concevoir des services sur-mesure dans la perspective de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 :
    • la conception de parcours types de formation dédiés aux jeunes et moins jeunes demandeur.se.s d’emploi constituera une action prioritaire pour faire des Jeux de 2024, une porte d’accès à l’emploi durable
    • l’accompagnement des entreprises confrontées à des difficultés de recrutement sera renforcé, en coordination avec les branches concernées, afin de promouvoir les métiers en tension et de former de façon continue des demandeur.se.s d’emploi
    • la mise à disposition d’une « agence virtuelle Pôle emploi » dédiée aux Jeux de Paris 2024, partagée avec l’ensemble des membres du service public de l’emploi (Missions locales/Cap emploi/Apec)
    • l’intensification de l’appui au recrutement dans les secteurs les plus concernés par l’événement : construction, sécurité, tourisme, etc. avec le recueil d’offres d’emploi « labellisées » Jeux de Paris 2024
    • l’organisation d’opérations comme les évènements #Versunmétier Jeux 2024  et des opérations innovantes et itinérantes pour sensibiliser les demandeur.se.s d’emploi des Quartiers Prioritaires de la Ville (exemple : lancement d’un bus dédié, mise à disposition des casques et films en réalité virtuelle)
    • la préparation de recrutements, à travers un renouvellement fréquent du vivier de candidats « sourcés » (Quartiers Prioritaires de la Ville, clauses sociales, etc.) et mise en place de parcours de développement de compétences associées.
  • Les collectivités territoriales se mobilisent pour adapter les dispositifs existants aux enjeux des Jeux olympiques et paralympiques 2024 et accompagner durablement les publics qui en sont éloignés, vers l’emploi :
    • mise en place de facilitateur.rice.s locaux pour identifier des SIAE sur le territoire ou aider les entreprises à aller chercher les compétences des personnes éloignées de l’emploi
    • formation de 1000 bénéficiaires sur les emplois liés aux Jeux dans cadre du projet « 2024 : Tou.te.s Champion.ne.s » porté par Plaine Commune et la Ville de Paris
    • remise en emploi durable de 400 bénéficiaires issus des quartiers prioritaires de la ville de Paris Terres d’Envol, éloignés de l’emploi, via des parcours de neuf à dix mois à partir des opportunités d’emplois des Jeux dans le cadre du projet « 12 parcours sans couture pour 4 territoires apprenants » porté par la Ligue de l’enseignement, l’Agence Nationale de Solidarité Active, Pôle emploi et Let’s Hub
    • la promotion du dispositif des Emplois francs, récemment étendu à l’ensemble des quartiers prioritaires de la ville de la région Île-de-France.
  • Le Ministère du Travail, lancera en 2019 une analyse des besoins en formation et en apprentissage qui permettra ensuite d’adapter la politique de formation des CFA.
  • « La Fabrique des Jeux » accompagnera les acteurs économiques pour se positionner sur les opportunités de marchés des Jeux de 2024.
    • Des sessions de formation au site plateforme Entreprises 2024, et à la plateforme solidaire Paris 2024, ou encore des actions d’intermédiation sur les opportunités économiques liées aux Jeux seront proposées aux acteurs locaux. Grâce au sourcing via la plateforme Entreprises 2024, Paris 2024, la Solidéo et les maîtres d’ouvrage pourront adapter le niveau d’allotissement de leurs marchés, mieux cibler les marchés réservés, connecter les grandes entreprises prestataires aux entreprises de l’ESS et aux TPE-PME
    • Organisation d’un séminaire dédié à l’emploi et l’insertion en 2019.
  • Le département de la Seine-Saint-Denis :
    • doublera le nombre de marchés réservés et fixera un objectif de 10% d’insertion d’ici 2024
    • intégrera dans les « Chartes Seine-Saint-Denis égalité » des actions dédiées aux métiers des secteurs concernés par les Jeux
    • valorisera les métiers du bâtiment auprès des 3000 bénéficiaires du RSA qui sortent chaque année des actions du programme départemental d’insertion et d’emploi dans le cadre du « plan bâtiment »
    • déclinera la charte Solidéo, en faveur de l’emploi local, dans le cadre de la coordination départementale des clauses sociales pour garantir une égalité d’accès aux opportunités d’emplois et de formation pour tous les habitant.e.s, y compris pour ceux résidant sur les territoires n’accueillant pas d’équipements olympiques et paralympiques
    • intégrera un volet « Actions Jeux » au pacte territorial d’insertion
      et d’emploi, qui sera signé en 2019
    • mettra en place un projet innovant dédié à la valorisation des langues des habitant.e.s de Seine-Saint-Denis dans le cadre de l’appel à projets 100% inclusion, afin d’assurer leurs recrutements dans les trois secteurs distingués par la cartographie (bâtiment, organisation, accueil/tourisme).
  • Les 34 Projets insertion emploi de la Seine-Saint-Denis se mobiliseront pour positionner les publics sur les recrutements des Jeux avec une attention particulière pour les bénéficiaires du RSA (animation des réseaux professionnels, journée de sensibilisation sur les métiers des Jeux).
  • La Maison de l’emploi de Plaine Commune se mobilise en faveur de l’insertion :
    • 8 facilitateur.rice.s seront en charge de mettre en lien les donneurs d’ordre et les publics d’insertion
    • des formations dans des métiers en tension : sécurité, logistique, sports, hôtellerie-restauration, tourisme, vente et transports pour les habitant.e.s de Plaine Commune
    • des actions de formation avec périodes de préformation ont d’ores et déjà été mises en place dans le BTP pour la construction de la ligne 16 du Grand Paris Express. Des actions de formation dans la sécurité, la logistique et les métiers du sport (maitre-nageur) ont également été développées.
  • Les acteurs locaux du groupement 100% inclusion sur le territoire de Paris Terres d’Envol, reconnus pour leurs savoir-faire auprès des publics dits « invisibles » (NEET), déclineront l’ensemble de leur projet pour accompagner les jeunes sur les Jeux de Paris 2024 :
    • APART est mobilisé dans une mission de sourcing et d’accompagnement des jeunes, avec une expertise de mise en relation avec les entreprises locales dans les secteurs en tension
    • Make Sense est notamment mobilisé sur la phase d’émergence pour créer des expériences – en particulier sur le champ de l’entreprenariat social – qui sont l’occasion de démontrer des talents et des soft skills (savoir-être)
      • Pass’ Sport pour l’emploi est mobilisé en phase formation métier sur son savoir-faire original dans les champs de la sécurité, de l’animation et du sport.

Au sujet des achats, Paris 2024 mettra à disposition des entreprises une première cartographie des achats qui donnera de la visibilité sur la nature des marchés qui seront ensuite publiés à compter de fin 2019 et jusqu’en 2024.

Cette cartographie des achats donnera de la visibilité sur la nature des marchés qui seront ensuite publiés à compter de fin 2019 et jusqu’en 2024 et permettra aux plus petites entreprises de se préparer pour répondre aux marchés, éventuellement de rechercher des partenaires. Cette cartographie sera amenée à être précisée au fil du temps sur la nature des futurs marchés.

Pour rappel, la Charte d’insertion Solidéo– adoptée le 5 juillet 2018 – décline les engagements de la Charte sociale pour les marchés liés aux ouvrages olympiques et paralympiques passés par la Solidéo, l’ensemble des porteurs de projets et maîtres d’ouvrages.

Elle prévoit de :

  • Consacrer 10% des heures travaillées des futurs marchés à des publics en insertion professionnelle
  • Promouvoir l’accès des TPE-PME et entreprises de l’ESS à la commande avec un objectif de 25% du montant global des marchés
  • Lutter contre le travail illégal, les pratiques anticoncurrentielles, les discriminations, de veiller à la qualité des conditions de travail, de limiter le travail précaire.

En collaboration avec les acteurs économiques, les collectivités territoriales et les têtes de réseau de l’ESS, dont Inser’Eco93, la Plateforme solidaire va réaliser, pour le compte de Paris 2024, de la Solidéo et des maîtres d’ouvrage, les Cahiers d’impact.

Ces cahiers recenseront les solutions et les innovations proposées par les structures de l’ESS dans les secteurs économiques liés aux Jeux. Six premières thématiques ont été identifiées : urbanisme transitoire ; gestion des déchets de chantiers ; insertion et emploi ; mobilité verte ; agriculture de proximité ; restauration solidaire. Ces Cahiers d’Impact seront ensuite transmis aux maîtres d’ouvrage olympiques et paralympiques et futurs donneurs d’ordre afin qu’ils puissent intégrer des acteurs de l’ESS en tant que prestataires.

Dossier de presse signé par la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, Paris 2024, CPME, FO, Medef, U2P, Solideo.