Inser'Echo - newsletter IAE

Eclairage et synthèses « Enquête « Besoins en mains-d’œuvre » : les employeurs anticipent une forte progression de leurs perspectives d’embauche pour 2019″

En 2019, les intentions d’embauche progressent de 14,8%, pour atteindre 2,69 millions de projets, le plus haut niveau observé depuis le début de la décennie. Le nombre de projets d’embauche progresse dans tous les secteurs, et est particulièrement dynamique dans la construction, l’industrie et les services aux entreprises. Les métiers agricoles font partie des métiers les plus recherchés (141 400 projets de recrutement pour les viticulteurs/ arboriculteurs/cueilleurs, et 75 000 pour les agriculteurs/ouvriers agricoles). La très grande majorité de ces intentions d’embauche sont saisonnières (respectivement 97% et 83% des projets de recrutements pour ces deux métiers). Plusieurs métiers de l’hôtellerie et restauration figurent parmi les principaux recruteurs : serveurs de cafés et restaurants (97 900 projets), aides, apprentis et employés polyvalents de cuisine (93 900 projets), cuisiniers (49 800 projets), employés de l’hôtellerie (45 800 projets). Ces métiers se caractérisent à la fois par une saisonnalité et des difficultés de recrutement anticipées souvent supérieures à la moyenne. Des métiers de services aux entreprises font également partis des plus recherchés : agents d’entretiens de locaux (112 800 projets), ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires (71 800 projets), mais aussi conducteurs routiers et grands routiers (42 900 projets). Les intentions d’embauche sont nombreuses dans les métiers de soins et d’accompagnement, avec les aides à domicile et aides ménagères (76 400 projets) et les aides-soignants (71 600 projets). Pour ces deux métiers, les difficultés de recrutement sont supérieures à la moyenne. Elles sont même, cette année encore, particulièrement élevées pour les aides à domicile et aides ménagères (81%). Le secteur du commerce est également représenté parmi les métiers les plus demandés, à travers les employés de libre-service (70 000 projets). Plusieurs métiers du bâtiment connaissent des niveaux de difficultés importants cette année : couvreurs/couvreurs zingueurs qualifiés (84,8%), charpentiers (82,3%), plombiers-chauffagistes (79,2%), menuisiers (75,4%), phénomène lié à la forte progression du nombre de projets dans ce secteur. Pour les mêmes raisons, plusieurs métiers principalement industriels affichent des niveaux de difficultés importants : carrossiers (86%), mécaniciens et électroniciens de véhicules (80,9%), ouvriers qualifiés de maintenance (77%), ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal (76,6%), ouvriers qualifiés de la maintenance en électricité-électronique (76,5%), dessinateurs en mécanique (75,5%). Les métiers de l’aide à domicile (81,4 % de projets difficiles), les conducteurs routiers (76,3%) sont également présents.

thumbnail of France_Publication_ES_52_BMO2019 (1)

Télécharger le document

image_pdfImprimer
Partager :