Accompagnement de demandeur.se.s d’emploi

Accompagnement de demandeur.se.s d’emploi

Cette page est dédiée à tous ceux et à toutes celles qui accompagnent des demandeur.se.s d’emploi

Quand et comment recommander un parcours en insertion professionnelle dans une SIAE de la Seine-Saint-Denis ?

Les SIAE sont des dispositifs d’ « insertion par l’activité économiques (IAE) » conventionnés par l’Etat. Depuis 1998, l’IAE est inscrite dans le code du travail.

Les SIAE luttent contre l’exclusion et le chômage et obtiennent d’excellents résultats en matière d’insertion professionnelle. En Seine-Saint-Denis, 72% de personnes ont trouvé en 2016 un emploi ou une formation à la fin de leur parcours d’insertion dans une SIAE. La recette du succès : un contrat de travail de 24 mois maximum proposé aux personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, avec comme seul prérequis leur motivation de se (ré)-insérer professionnellement. C’est l’opportunité de se former en situation de travail, de reprendre confiance en offrant des prestations ou des produits de qualité. Le salaire permet de rouvrir l’accès aux droits, de se stabiliser, de regagner sa dignité et de redevenir disponible pour imaginer et construire un nouveau projet de vie. Une nouvelle dynamique accompagnée par des professionnel.le.s des SIAE afin d’acquérir de nouvelles compétences, de lever les freins à l’emploi et de régler certains problèmes liés au logement, à l’accès aux droits, à la mobilité ou à la santé…

Pour intégrer un parcours « d’insertion par l’activité économique », il faut que le demandeur ou la demandeuse d’emploi dispose d’une fiche de prescription transmise par avec un « prescripteur IAE » suite à un « entretien diagnostic ».

Selon le site du Ministère du travail les personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières notamment :
• les jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté
• les bénéficiaires de minima sociaux (revenu de solidarité active (RSA), allocation de solidarité spécifique (ASS)…)
• les demandeurs d’emploi de longue durée
• les travailleurs reconnus handicapés par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), etc.

Seul.e.s les conseiller.ère.s référent.e.s chargé.e.s du suivi des demandeur.se.s d’emploi chez Pôle emploi, la Mission locale, Projet Insertion Emploi, Cap emploi et les autres intervenants sociaux désignés habilités par le Préfet peuvent prescrire un parcours IAE.

Chiffres clés de la Direccte Île-de-France concernant salarié.e.s en parcours d’insertion IAE de la Seine-Saint-Denis

Le nombre des salarié.e.s en insertion

  •  3292 salarié.e.s en insertion au total dans les SIAE, en 2016
  •  1651 salarié.es en insertion embauché.e.s par les SIAE en 2016

Les caractéristiques des salarié.e.s en insertion

  •  33 % de femmes
  •  20 % de séniors de plus de 50 ans
  •  22 % de jeunes de moins de 26 ans
  •  45 % de chômeur.se.s de plus de 2 ans
  •  31 % de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA)
  •  7 % de bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS)
  •  1 % de bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)
  •  59 % de résident.e.s dans les quartiers politiques de la ville
  •  63 % des salarié.e.s en insertion n’ont aucun diplôme scolaire à l’entrée en SIAE

Que deviennent les salarié.e.s en insertion à l’issue de leur parcours en insertion dans une SIAE ?

  •  33 % trouvent un emploi durable (embauche en CDI ou en CDD de plus de 6 mois)
  •  17 % trouvent un emploi de transition (embauche en CDD de moins de 6 mois ou en CDD aidé)
  •  22 % poursuivent leur parcours dans une autre SIAE, entrent dans une formation professionnelle ou partent à la retraite

Sources :

thumbnail of direccte_chiffrescles2018_webthumbnail of Inser’Éco93 – Chiffres clés de l’IAE en Seine-Saint-Denis 2015 – v20170602

Dans les SIAE la réalisation de services et de produits de qualité sert de support à la formation en situation de travail de personnes en parcours d’insertion. Les SIAE de la Seine-Saint-Denis relèvent de plus de 20 secteurs d’activités. Intégrer un parcours d’insertion dans une SIAE, sera pour certain.e.s l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences dans des domaines qui correspondent aux métiers de leur choix. Pour d’autres le parcours en insertion sera l’occasion de tester leur affinité avec des métiers exercés dans les SIAE et pour d’autres encore les activités professionnelles d’une SIAE simplement un cadre stabilisant qui permettra de construire un projet professionnel adapté à leurs besoins.

En général, un professionnel ou une professionnelle du secteur d’activité, autrement dit : un.e encadrant.e technique, accompagne les salarié.e.s en insertion, veille à la bonne exécution du travail, explique les techniques, les gestes et postures.

Au sein des SIAE, des chargé.e.s d’insertion accompagnent les salarié.e.s en insertion pour les aider à lever certains freins à l’emploi, par exemple des problèmes d’accès au logement, des problèmes de santé, des difficultés d’accès aux droits, etc.

Les chargé.e.s d’insertion guident également les salarié.e.s en insertion dans la construction de leur parcours en insertion, que ce soit en termes de définition du projet professionnel ou de techniques de recherche d’emploi.

Leur mission est également de mobiliser des financements pour que les personnes en parcours d’insertion puissent valider leur compétences acquises dans les SIAE par des formations. Dans ce cadre les formations sur les savoirs de base comme la maîtrise de la langue française à l’oral comme à l’écrit ou l’utilisation des techniques usuelles de la communication numérique sont particulièrement importantes pour faciliter l’accès à une formation qualifiante, pré-qualifiante, ou un emploi.

Il existe 4 types de dispositifs IAE : atelier et chantier d’insertion (ACI), association intermédiaire (AI), entreprise d’insertion (EI) ou entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI). Chaque dispositif comporte des spécificités concernant les publics accueillis et les contrats de travail qui leur sont proposés.

  • Atelier et chantier d’insertion (ACI) :
    • Type de public accueilli : personnes éloignées de l’emploi qui n’a pas de projet professionnel bien défini
    • Objectif de l’activité professionnelle : remobilisation. La mise au travail rémunérée permet d’enclencher une dynamique propice au retour à l’emploi
    • Cadre de l’activité professionnelle : réalisation de services ou de produits de qualité destinés à la vente encadrés par un ou une encadrant.e technique de l’ACI
    • Type de contrat de travail : contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) de 20h à 35h par semaine pour une période de 4 à 24 mois
  • Association intermédiaire (AI) :
    • Type de public accueilli : personnes éloignées de l’emploi qui n’a pas de projet professionnel bien défini
    • Objectif de l’activité professionnelle : remobilisation. La mise au travail rémunérée permet d’enclencher une dynamique propice au retour à l’emploi
    • Cadre de l’activité professionnelle : mise à disposition temporaire à un particulier, une association, une collectivité locale ou une entreprise, par l’intermédiaire de l’AI, pour réaliser un service de qualité
    • Type de contrat de travail : contrat à durée déterminée d’usage ou d’un contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) de 20h à 35h par semaine pour une période de 4 à 24 mois
  • Entreprise d’insertion (EI) :
    • Type de public accueilli : personnes plus proches de l’emploi classique, qui intègre une SIAE du secteur d’activité dans lequel elle souhaite travailler post parcours
    • Objectif de l’activité professionnelle : confirmation du projet professionnel et acquisition de nouvelles compétences
    • Cadre de l’activité professionnelle : réalisation de services ou de produits de qualité destinés à la vente encadrés par un ou une encadrant.e technique de l’EI
    • Type de contrat de travail : contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) de 35h par semaine pour une période de 4 à 24 mois
  • Entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI) :
    • Type de public accueilli : personnes plus proches de l’emploi classique, qui intègre une SIAE du secteur d’activité dans lequel elle souhaite travailler post parcours
    • Objectif de l’activité professionnelle : confirmation du projet professionnel et acquisition de nouvelles compétences
    • Cadre de l’activité professionnelle : mise à disposition temporaire à une collectivité locale ou une entreprise, par l’intermédiaire de l’ETTI, pour réaliser un service de qualité
    • Type de contrat de travail : contrat de travail temporaire d’insertion (CTTI)

Fiche de liaison régionale orientationSeul.e.s les conseiller.ère.s référent.e.s chargé.e.s du suivi des demandeur.se.s d’emploi chez Pôle emploi, la Mission locale, Projet Insertion Emploi, Cap emploi et les autres intervenants sociaux désignés habilités par le Préfet peuvent prescrire un parcours IAE.

Les personnes qui travaillent pour un organisme qui accompagne des publics en difficultés sociales et économiques peuvent mettre en relation les personnes susceptibles de relever de l’IAE avec des prescripteurs de parcours IAE. La décision d’orientation d’un.e candidat.e vers une SIAE doit se faire sur la base de « difficultés sociales et professionnelles particulières » (art. L.5132.1 du code du travail). Ces difficultés ne permettant pas au candidat ou à la candidate d’exercer immédiatement une activité dans les conditions ordinaires du marché du travail.

La « Fiche régional N°1 : l’orientation vers un prescripteur » ci-jointe permet d’orienter un.e candidat.e potentiel.le vers un prescripteur IAE.

thumbnail of fiche_regionale_de_liaison_no2-2Seul.le.s les conseiller.ère.s référent.e.s chargé.e.s du suivi des demandeur.se.s d’emploi chez Pôle emploi, la Mission locale, Projet Insertion Emploi, Cap emploi et les autres intervenants sociaux désignés habilités par le Préfet peuvent prescrire un parcours IAE.

Les prescripteur.se.s IAE vérifient l’éligibilité du candidat ou de la candidate au dispositif IAE lors d’un « entretien diagnostic ». A l’issue du diagnostic, le prescripteur ou la prescripteuse décide si le candidat ou la candidate est éligible ou non au dispositif de l’IAE. S’il ou elle est éligible, le ou la prescripteur.se est chargé.e de mettre en relation le ou la candidat.e avec une SIAE. La fiche « IAE – fiche régional de liaison n°2 » complétée par le ou la prescripteur.se permet au candidat ou à la candidate éligible d’attester auprès d’une SIAE son éligibilité au dispositif de l’IAE. Le ou la candidat.e peut alors se munir de cette fiche d’éligibilité et contacter une SIAE recommandée par le prescripteur ou sélectionnée dans l’annuaire des SIAE sur ce site.

Attention ! La fiche est valable 6 mois (et jusqu’à l’agrément pour les AI). Elle n’assure pas au candidat.e. d’être sélectionné.e et recruté.e  par une SIAE.

Où trouver des opportunités d’emploi pour les personnes en parcours d’insertion ?

Inser’Eco93 publie régulièrement des offres d’emploi de ses partenaires sur la page « Opportunités d’emploi pour les personnes en parcours d’insertion ». Vous y trouverez également l’agenda des événements de recrutement et d’informations métiers.

Partager :