L’offre commerciale des SIAE

Recherche par critère

loader
loader
loader
loader
loader
loader
Partager :

Les dernières actualités de l'offre commerciale des SIAE

Relais Restauration, entreprise d’insertion à Pantin, invite aux Happy Hour(s) touts les mardis au dimanches de 17h à 20h30 au
Ambiance conviviale et musicale, assortiments de tapas, planches du chef, bières locales et vin bio. Le Relais Restauration a concocté de nouvelles offres pour le soir. Venez vous mettre au chaud et profitez des nouvelles tapas et planches préparées spécialement pour vous par leur chef Couly.
Après la mise en peinture du grand espace documentaire sur le Campus Condorcet, la Régie de quartier se retrouve ainsi à nouveau sous-traitante de Bouygues Bâtiments sur un projet d’envergure. Cette opération permettra à une équipe de 6 à 8 salarié·e·s en insertion de gagner une expérience unique au sein de ce site classé monument historique (la piscine ayant été construite en 1937). Les travaux commenceront le 16 novembre et dureront jusqu’au mois d’avril 2021.
La formation de 10 mois (1125h dont 63 h d'accompagnement socioprofessionnel) est réservée aux demandeur·se·s d'emploi éligibles à l'IAE et se fait dans le cadre de "l'Ecole de gardien" porté par Action Logement avec l'appui de l'APES.
Dans un interview donné au magazine EMIE, la créatrice Sandrine qui confectionne des pièces uniques à la main sous la marque Cyprée, dit qu'elle a surtout fait appel à l'atelier et chantier d'insertion Fer et Refaire : il "m'a beaucoup aidée à produire le volume de pièces dont j'avais besoin pour mon premier salon". Un lien de l'article pointe d'ailleurs directement à la page dédiée à l'offre commerciale de l'ACI Fer et Refaire sur le site d'Inser'Eco93.
Cette association récupère des vêtements de luxe donnés par des ambassadrices qui « vident leurs placards ». Elle les déconstruit, puis réutilise le tissu pour créer un nouveau vêtement, original, avec le savoir-faire de la haute-couture. Une première promotion de 13 stagiaires a ainsi été formée pendant 5 mois. « En fin de formation les stagiaires sont prêtes à entrer dans un atelier de haute-couture en tant que première main », ajoute le formateur.
« Cette charte va permettre de mobiliser l’ensemble du tissu social du département autour des mobilités douces, estime Frédérique Denis, présidente du groupe EELV du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. « Pour les publics fragiles qu’on accompagne, la mobilité est un véritable enjeu, alerte un représentant d’Ares, un groupe d’entreprises tremplins dont la vocation principale est de favoriser l’insertion des personnes en grande exclusion. Le vélo est un outil de pédagogie, d’autonomie et même d’inclusion digitale (exemple : apprendre à se déplacer via un GPS sur Smartphone), on va très vite en faire un produit phare. »

Plus de 70 SIAE sur l’ensemble de la Seine-Saint-Denis