L’offre commerciale des SIAE

Recherche par critère

loader
loader
loader
loader
loader
loader
Partager :

Les dernières actualités de l'offre commerciale des SIAE

Label Emmaüs est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), un statut à mi-chemin entre l’entreprise et l’association dont les sociétaires sont aussi bien des vendeurs, des salarié·e·s, des partenaires que des client·e·s. Ils ou elles ont souscrit une ou plusieurs parts sociales du capital de la SCIC Label Emmaüs. ce qui leur ouvre un droit de vote en assemblée générale de Label Emmaüs au sein du collège de vote des « Personnes soutien » et leur permet de pouvoir se présenter comme candidat au conseil de surveillance de la coopérative. L’objectif du capital d’une SCIC n’est pas d’enrichir de lointains actionnaires. L’ensemble des bénéfices est réinjecté dans le développement de l’activité, selon des orientations votées avec l’ensemble des parties prenantes en assemblée générale. Voici le témoignage de la sociétaire Adélaïde.
L'association LePoleS porte, entre autres, trois ateliers et chantiers d'insertion en Seine-Saint-Denis, mais elle est née il y a plus de 30 ans à Villeneuve-la-Garenne dans le quartier de La Caravelle. En 2017, elle a crée en pied de barre le premier Fablab des quartiers populaires. Équipée de machines à commandes numériques performantes et d’une découpeuse laser industrielle, LePoleS propose à la vente 20 000 visières de protection covid-19 par mois produites par les salarié·e·s des ateliers et chantiers d'insertion.
L'appel à projets Pacte régional d'investissement dans les compétences de la Région Île-de-France a décidé de soutenir le cursus complet de formation de conducteur collecteur de déchet alimentaire de l'entreprise d'insertion Moulinot Compost et Biogaz. 13 partenaires institutionnels et privés sont engagés dans ce projet (Est Ensemble, ville de Paris, Pôle emploi, AFIC, AFTRAL, Plaine Commune, Suez, Paprec, Sepur, Derichebourg, Emmaüs, fondation JP Morgan, AC Poids Lourd) qui cible 92 bénéficiaires, en particulier des publics séniors, des jeunes décrocheurs et personnes issues des quartiers prioritaires de la ville (QPV) de Paris et de la Seine-Saint-Denis.

Autre projet retenu : l'école e-commerce de la 2e chance Label Ecole porté par l'entreprise d'insertion Label Emmaüs. Ce projet vise à construire pour 141 bénéficiaires des passerelles solides vers le retour à l'emploi, la création d'une activité en propre ou encore la reprise d'une formation qualifiante par les apprenants. Les programmes des formations sont co-construits avec les recruteurs et les organismes qui accompagnent les bénéficiaires autour de référentiels reconnus.
« Un vrai défi parce qu’il a fallu en urgence revoir tous nos process de production pour assurer la sécurité de nos salariés en cuisine et puis surtout trouver des filières d’approvisionnement parce que la fermeture des restaurants nous privait de la manne des surplus alimentaires », raconte Louise Fourquet, ambassadrice du IN et directrice générale de Baluchon. A côté de ça, on a dû aussi gérer le fait de mettre une grande partie de nos équipes au chômage partiel, les rassurer sur la suite… »
Composition, écriture, graphisme, animation : plus de 50 personnes ont continué à créer à distance, des témoignages engagés des quartiers populaires face au #Covid19. Parmi les créations, l'Agence nationale de la cohésion des territoires a eu un coup de cœur pour la chanson "Je me lave les mains" et l'a diffusée via sa newsletter du mois d'avril.

Le groupe Ares a mis en place, pour ses établissements des réponses destinées à faciliter les bonnes pratiques face à la crise liée au coronavirus. Afin de contribuer à l’effort actuel de solidarité, le groupe a décidé de les partager avec tous les acteurs de l'IAE.

Pour rappel, Inser'Eco93 a mis en place une Bourse d'entraide entre et pour les SIAE dans l'objectif de faciliter aux responsables et autres permanent.e.s des SIAE de la Seine-Saint-Denis la gestion de la crise liée au coronavirus dans leur structure en mutualisant les bonnes pratiques, les échanges d’expériences, la mise à disposition de temps d’écoute, de conseils, de compétences, d’outils et de matériels. 

Vous aussi, vous avez développé des outils, offres ou services spécifiques à la gestion de la crise liée au coronavirus, que vous souhaitez partager avec les autres SIAE du réseau ?

Envoyer vos propositions à Henry Bayle, chargé de mission chez Inser’Eco93, henry.bayle@insereco93.com. Inser’Eco93 les diffusera via la Bourse d'entraide entre et pour les SIAE.

Plus de 70 SIAE sur l’ensemble de la Seine-Saint-Denis